POUR UNE THÉOLOGIE DE L’ALTÉRITÉ

Plus que jamais l’universalité de notre humanité se révèle à elle même, comme signe de l’Unicité de Dieu (30 : 22) ; (49 :13).
Les moyens de communication et de transport de plus en plus sophistiqués et rapides ont accéléré notre histoire et rétrécie notre planète. Nous vivons désormais dans des sociétés fractales (fractale, forme irrégulière en extension qui reproduit à chaque développement et indifféremment la même forme de base), où le monde avec sa diversité se trouve dans le quartier, voir dans nos maisons et nos familles. Cette intrication de notre humanité exige de notre part l’élaboration d’une théologie et d’une éthique qui intègrent une place pour l’autre qui n’est pas forcement musulman.

Comment penser une visibilité intelligemment communicationnelle avec le souci de partager ses valeurs avec les autres au lieu de transformer sa religion en bouclier identitariste de protection. Ceci suppose un changement de paradigme d’une théologie et d’un droit canon (fiqh) médiévaux impériaux, pensés dans une logique de majorité et de domination. Et où l’islam ne parlait qu’avec des musulmans.

Quelle éducation musulmane au XXIe siècle ? Enjeux et préconisations Septembre 26, 2015
Tareq Oubrou Grand Imam de Bordeaux

Footer

bonne lecture

about me
amet, luctus quis, id, dapibus venenatis adipiscing