DISCOURS RELIGIEUX

Parfaitement adaptés à la logique marchande de l’audimat et de la rentabilité économique, on assiste à des discours religieux avec des produits dérivés, profitant de la société et/ou de la communauté de spectacle et de consommation. Exactement comme ces discours imposteurs qui vivent à crédit des crédules, en soignant la forme sans se soucier du fond. L’ère de l’émotion oblige. Leur point commun est le conformisme. L’essentiel est d’être dans la tendance. Tels une feuille morte d’automne, ils se laissent emporter par l’air du temps. Leurs auteurs convertissent psychologiquement la fiction en une conviction forte pour mieux jouer leur rôle. Et pour être encore plus efficaces, ils commencent d’abord par se mentir à eux-mêmes.
Le plus dangereux pour la sécurité et la paix civile, ce sont ces discours religieux qui relèvent d’une vraie manipulation mentale. Ils proposent des excitants, à overdose, qui font basculer les croyants les plus fragiles dans la violence. De l’écoulement des larmes de contrition, on bascule très vite à l’extrême opposé, celui de l’écoulement de sang criminel, cette fois-ci. Beaucoup de gâchis humain !
D’autres discours sont vraiment médiocres. Ni contenu, ni style, ni forme, ni éloquence. Leurs acteurs sont de mauvais artistes. Ils frôlent le délire et dégoûtent les fidèles jusqu’à leur couper l’envie de fréquenter les mosquées. Seul moyen qui leur reste pour sauver leur foi.

En général, tous ces discours sont paternalistes, infantilisants, tutélaires, voire curatélaires… Hypnotiques, ils ne donnent aucun espoir pour un soupçon d’éveil et par conséquent empêchent toute autonomisation et toute responsabilisation des individus, dont le « je » disparaît dans un « nous » commode. Un vrai panurgisme. (…)

Tareq Oubrou – Avertissement – www.tareqoubrou.com – Aout 2017

Footer

bonne lecture

about me
elit. nec Praesent fringilla libero mattis libero. Aliquam massa