THEOLOGIE

Le Texte scripturaire : de la forme au sens.

Le genre littéraire Pour bien approcher notre question, il faudrait d’abord préciser la nature des Textes scripturaires, le Coran notamment . Comme tout texte, les significations du Coran sont liées à la nature de la langue en général et de l’arabe, celle du « moment coranique » , en particulier. Elle en détermine les charges, […]

Il s’agit à l’origine d’un verbe, d’une parole qui a fait irruption dans l’esprit d’un homme

Il est indispensable d’insister sur l’origine métaphysique, céleste et spirituelle de l’islam. C’est une religion qui a pris forme dans l’histoire à travers le moment coranique et au cours des siècles pour arriver aujourd’hui à notre réalité. Il s’agit à l’origine d’un verbe, d’une parole qui a fait irruption dans l’esprit d’un homme, le prophète […]

Nous vivons deux temps qui cohabitent parallèlement

La vison ontologique duelle de l’être humain, âme et corps, explique le fait que nous vivons deux temps qui cohabitent parallèlement. Parce que nous sommes constitués d’une matière et d’un esprit nous vivons dans deux histoires ou deux couches d’une même Histoire : celle de la religion et du spirituelle d’une part ; et celle […]

POINT DE CONTRAINTE EN MATIÈRE DE FOI OU DE RELIGION

Point de contrainte en matière de foi ou de religion, comme nous l’indique plus d’un passage du Coran. « Dis que la vérité vient de Votre Seigneur. Que celui qui le veut croie donc et celui qui le veut, qu’il soit incrédule»1. Libre donc aux hommes de croire ou de ne pas croire, d’adhérer ou […]

UN RETOUR AU MONOTHÉISME D’ABRAHAM

[…] Pour être encore plus précis, le projet de l’islam est d’accomplir une réconciliation avec la tradition abrahamique. « Parmi toutes les religions, la plus préférable aux yeux de Dieu est celle d’Abraham, celle qui est facile – tolérante – (al-hanîfiya[1] as-samha)[2] », affirme le Prophète. L’islam est donc un retour à un « monothéisme […]

LA FIN D’UN TEMPS QUI OUVRE SUR UN AUTRE, INCOMMENSURABLE

Une chose reste certaine, c’est que l’islam, comme ses deux autres ainés, le judaïsme et le christianisme, attribue à Dieu en dernier lieu le mystère de la Création et le Destin des hommes. Depuis les origines jusqu’à la fin des Temps, avec un retour ultime à Lui, le Jour du Jugement Dernier, l’existence des hommes […]

NOTRE HISTOIRE N’EST PAS NOTRE SHARIA

Verbe de Dieu dans/et l’histoire. Le Coran est la Parole incréée de Dieu, selon la doctrine orthodoxe. C’est à dire un Verbe qui vient de l’Essence (dhât), elle-même, de Dieu. Ce Verbe divin a inexplicablement fait irruption dans le monde et l’histoire des hommes, s’étalant sur une période d’environ 23 années. Le Prophète lui-même ne […]

LE TEXTE CORANIQUE

Le Texte coranique n’est pas organisé en fonction d’une quelconque thématique aisément identifiable. Son discours apparaît de prime abord discret, discontinu. Il vient répondre à des événements précis (asbâbu an-nuzûl) dans le temps, mais l’ordonnance scripturaire des Versets et des Sourates ainsi que les sujets qui y sont traités obéissent à une autre réalité, celle […]

DIEU SE MANIFESTE À L’HOMME

(…) Dieu se manifeste à l’Homme à travers des signes (âyât). Ces traces interpellent l’intelligence autant que la sensibilité, la logique autant que le psychologique qu’il s’agisse de signes coraniques ou de signes cosmiques. Par la contemplation et l’intellection, on peut sonder les marques sémiologiques qui indiquent sans révéler ni dévoiler totalement et définitivement l’essence […]

LA CHUTE D’ADAM ET EVE DANS LE CORAN

Il faut dire, de prime abord, que le récit coranique de la chute d’Adam diffère quelque peu de celui de la Genèse. Certaines de ces différences ont des conséquences théologiques et morales majeures. D’abord, il souligne la différence entre la faute d’Iblis[1] et celle d’Adam et Eve. Le premier pécha par orgueil ; les autres ont […]

Les signes de Dieu

Le signe, ‘âyat en arabe, est un mot qui revient souvent dans le Coran avec plusieurs significations. Les signes révélés : les versets Le signe indique le sens (al-ma‘nâ) qu’il faudra chercher. Le Coran contient des chapitres (sourate) constitués de signes (versets) dont certains sont univoques, d’autres ambivalents (Cr. 3 : 7). Les musulmans se […]

Le Coran, une Torah version arabe ?

     Le christianisme considère l’Ancien Testament comme un Évangile latent en préparant l’avènement du Verbe de Dieu, Jésus. De même, l’islam considère les Anciennes Écritures comme un Coran latent en préparant l’avènement de Mahomet. Toute rupture avec les Ancienne Écritures remettrait en cause sa légitimité. Historiquement, l’islam n’a jamais connu un mouvement théologique de rupture […]

LUMIÈRE SUR LUMIÈRE

Lumière sur lumière [1], la lumière de la révélation qui s’ajoute à la lumière intérieure, l’immanence et la transcendance. Toute la pensée musulmane a été de réconcilier ce qui nous a été révélé de l’intérieur avec ce qui a été révélé de l’extérieur car l’auteur de la révélation est l’auteur de la raison. Dieu ne […]

LA CLÉ DE VOÛTE DE LA COMPRÉHENSION DU CORAN

La clé de voûte de la compréhension du Coran se trouve dans une « métaphore galénique ». En effet, le Coran est comme un médicament, il contient un principe actif (esprit ou message) enrobé dans des excipients et des adjuvants culturels (langue arabe, contexte anthropologique…). Par conséquent, toute confusion à ce niveau de perception du […]

Le meilleur des mondes

    Pour notre part, nous partageons la philosophie de Leibniz qui dit que : « Dieu a choisi le meilleur de tous les univers possibles[1]. » Pour le mathématicien qu’il était, le monde a jailli des calculs de Dieu qui a estimé que parmi un nombre infini de mondes possibles le nôtre est celui pour […]

ENTRER EN COMMUNICATION AVEC DIEU

La prière est le deuxième pilier de l’islam, la pratique la plus fondamentale, après la double attestation de foi. Le musulman a l’obligation canonique de prier cinq fois par jour. Le propre du culte est d’entrer en communication symbolique avec la divinité. La prière est un langage pour chercher ce contact en s’arrachant à la […]

LE PROPHÈTE DE L’ISLAM ET LE POUVOIR

L’islam réfute toute idée d’incarnation de Dieu. Pour le théologien musulman, l’incarnation de Dieu en Jésus, devenu Christ, est métaphysiquement une liquidation pure et simple de toute idée de sécularisation comme séparation des ordres : le monde des humains serait désormais celui de Dieu, puisque Dieu, selon le dogme de l’incarnation, est venu y habiter. […]

Le culte

Dieu est seul créateur. C’est à ce titre que le musulman lui dédie le culte, sans lui associer aucune autre divinité (Cr. 16 : 17-22 ; Cr. 25 : 3). L’islam vertical Le culte est entendu comme acte d’adoration (‘ibâdat) sous forme de paroles, de gestes et d’attitudes à la seule intention de Dieu (Cr. […]

LE CORAN, OU LE MYSTÈRE D’UN SOUFFLE (RUH)

1-Le Coran, ou le mystère d’un souffle (rûh) Le Coran est une Parole divine transcendante qui a fait irruption dans notre monde à une certaine époque, dans une région de notre globe et au sein d’un peuple. Ce n’est pas la première fois que Dieu se manifeste ainsi. Cet acte divin que l’on nomme Révélation […]

Unir n’est pas uniformiser

[…] Dès le départ, le discours coranique déclare que l’humanité ne sera jamais unie doctrinalement, théologiquement, religieusement, culturellement, éthiquement…, même si la race, la croyance, la morale et la culture primitive de l’humanité originelle étaient les mêmes : « Les hommes ne formaient qu’une seule communauté, puis ils ont divergé. »[1] L’entropie de l’histoire a […]

La Sagesse

Le mot « sagesse », hikmat, est cité 20 fois dans le Coran. Il a la même racine que hukm qui veut dire « jugement ». La sagesse de Dieu Le « Sage » (Al-Hakîm) est parmi les noms de Dieu. Il est cité 97 fois. La sagesse est le contraire de l’absurdité, du non-sens. […]

INNOCENCE ORIGINELLE

Au lieu du péché originel, l’islam propose l’innocence originelle. L’homme fut conçu perfectible et non infaillible. Repenti, il est parfois glorifié au-delà même de ce qu’il était spirituellement et moralement avant la faute. C’est le cas d’Adam qui fut élu après la faute parce qu’elle fut suivie d’un repentir sincère (Cr. 20 : 121-22). La […]

“On ne lit pas le Coran comme on consulte une notice”

Voici une affirmation qui rassure autant qu’elle surprend. Elle ne choquera que ceux qui pensent que la foi exige une soumission inconditionnelle aux enseignements du Coran, sans recul ni examen. Cette idée se heurte au Coran lui-même, qui reconnaît l’ambivalence d’une partie de ses enseignements. Une ambivalence volontaire et revendiquée[1]. C’est pour cette raison qu’à […]

Le croyant (mu’min) et le musulman (muslim)

Le Coran évoque deux catégories : le croyant (mu’min) et le musulman (muslim). Dans les sources scripturaires, parfois leur sens se confond. Dans certains passages, le statut de croyant est plus élevé que celui du simple musulman qui se contente des pratiques exotériques (visibles) alors que le croyant y ajoute les pratiques ésotériques (intérieures) comme […]

Footer

bonne lecture

about me
Phasellus accumsan in Donec luctus libero eleifend