L’islam n’est plus un empire

Avec l’expansion de l’islam, les juristes ont développé un droit impérial prolifique et pluriel afin de gérer un empire qui s’étalait sur trois continents et qui contenait en son sein des cultures et des réalités diverses. Ils forgèrent des doctrines d’interprétation et des méthodes multiples de productions nouvelles de la norme d’une grande sophistication afin de répondre à des situations inédites méconnues du moment coranique.
Treize siècles de production juridique ont abouti à un corpus législatif énorme comme un Talmud multiplié par dizaines de milliers. La plupart de ces lois sont aujourd’hui obsolètes.
Cette nécessité législative, justifiée historiquement, ne l’est plus aujourd’hui. L’islam n’est plus un empire,il n’est même plus un État. En tout cas, il ne devrait plus l’être.
Néanmoins, il ne faut pas liquider dans sa totalité ce riche corpus canonique, qui contient certainement des aberrations, mais il convient de s’en inspirer pour lui donner une forme contemporaine. C’est ce que nous entreprenons en le déconstruisant et non en le détruisant.
 
 
Appel à la réconciliation : Foi musulmane et valeurs de la République française – Tareq Oubrou – Édition Tribune Libre Plon – p116-117
Footer

bonne lecture

about me
felis Aliquam id at ut Praesent leo.