samedi, novembre 27 2021

La clôture de la révélation coranique ne signifie pas que Dieu n’a plus rien à dire. Le silence de Dieu n’est qu’apparent. Peut- être suffirait- il d’évacuer les bruits intérieurs pour entendre sa « voix », cette voix qui se déploie à travers des signes dans les horizons et en nous- mêmes, comme l’indique le Coran[1]. Ainsi, à côté du Livre révélé, deux autres livres sont disponibles : le livre étalé (l’univers) et le livre intérieur (la raison). Muhammad al-Ghazâlî disait, pour résumer la relation entre la transcendance et l’immanence, que la révélation de Dieu est une raison de l’extérieur, et la raison humaine une révélation de Dieu de l’intérieur. Kant n’était pas loin de penser la même chose. […]

1. Coran (51:21)

Ce que vous ne savez pas sur l’islam – Edition Fayard – Tareq Oubrou – p38

Previous

LA DOCTRINE DU SALUT ET SES CONSÉQUENCES SUR LE VIVRE ENSEMBLE

Next

L'HOMME

Check Also