samedi, septembre 25 2021

[…]Aussi nous confondons toujours la « perfection » avec la « complétude ». En effet, l’inachevé n’est pas l’imparfait. Un inachèvement volontaire dans une oeuvre (as-san‘a) procède au contraire de la perfection de son Artisan (as-sâni‘e). En y laissant sa trace non par incompétence ou incapacité, mais par un « manque programmé », l’Artisan donne sens à la perfection que l’homme ne connaîtrait pas sans cette signature. Ce geste divin implique l’homme dans son œuvre en extension, à laquelle il doit contribuer. […]

https://www.lisez.com/livre-grand-format/appel-a-la-reconciliation/9782259268431

Appel à la réconciliation : Foi musulmane et valeurs de la République française – Tareq Oubrou – Édition Tribune Libre Plon 2019 – p156

Previous

L’Islam de France enjeux et défis

Next

"Je ne suis envoyé que pour parfaire la vertu"

Check Also