mardi, octobre 26 2021

« Vous devez être la meilleure communauté qu’on ait présentée aux hommes. Vous prônez – ordonnez – le convenable (le bien) et vous condamnez – prohibez – le blâmable (le mal) et croyez en Dieu[1]. » Presque tous les traducteurs traduisent à tort ce verset par : « Vous êtes la meilleure communauté. » C’est une erreur qui a des conséquences psychologiques catastrophiques pour les musulmans, car elle leur donne l’impression d’être la « meilleure communauté » parce que musulmans. Ce qui leur donnerait une fausse fierté. Or il est manifeste que, dans ce passage, le fait d’être musulman exige des responsabilités morales et qu’il ne s’agit pas d’un grade d’« élus de Dieu » qui leur serait donné gratuitement. Il s’agit d’une injonction et non d’une description. Afin d’être le « meilleur », il faut incarner le bien et il ne suffit pas d’être musulman pour acquérir ce galon.[…]

1. Coran (3, 110).

Appel à la réconciliation : Foi musulmane et valeurs de la République française – Tareq Oubrou – Édition Tribune Libre Plon – p241

Previous

Sexualité en islam, halal ou illicite ? - avec Tareq Oubrou

Next

Vers une lecture réconciliatrice

Check Also