Pourquoi avez-vous choisi de débuter votre réflexion théologique en vous penchant sur le dogme de L’Unicité de Dieu (tawhîd) ? (…)

J’ai commencé par l’Unicité de Dieu car, de notre lecture théologique de ce dogme central de l’islam, découle l’interprétation des autres domaines théologiques et l’interprétation de la sharia, donc notre comportement. La théologie unicitaire détermine notre foi, notre comportement et conditionne par conséquent toute l’expérience intérieure mystique qui vise à dévoiler le plus possible ce mystère de Dieu.

Tout en islam gravite autour de cette notion. Parler de l’Unicité, c’est aussi parler de tout l’islam dans toutes ses dimensions : intellectuelle, affective et sensible, morale et soufie. Il y a plusieurs façons de parler et de vivre l’Unicité, et le contexte dans lequel vit le musulman en est un des déterminants. Il y a autant de façon de la vivre et de la penser que de musulmans. De l’approche la plus simple de Dieu et de Ses enseignements scripturaires aux approches les plus profondes et les plus complexes. Tout le monde en aura pour son compte. C’est ce que j’essaie de faire en diversifiant au maximum possible le fond et la forme de l’approche et du discours sur l’Unicité. (…)

Profession imâm – Edition Albin Michel – 2009
page 117

Footer

bonne lecture

about me
mattis Phasellus libero. dapibus ut tempus ipsum