Ses noms (asmâ’) et ses attributs (sifâtes)

Dieu est le sujet le plus important du Coran. La création est présentée comme une manifestation de ses attributs. L’homme y occupe une place singulière parce que créé à son image (Bukhârî et Muslim). « Dis : “Invoquez Allah, ou invoquez le Tout Miséricordieux (Ar-Rahmân)”, quel que soit le nom par lequel vous l’invoquez, Il reste celui qui a les plus beaux noms. » (Cr. 17 : 110) Dieu est unique, mais ses attributs sont multiples. Allah est son nom propre. Ses autres noms sont dérivés de ses attributs comme Créateur (khâaliq), Miséricordieux (rahmân), Subtil (latîf), Très Doux (raouf), etc. Il est impossible de les dénombrer tous (Ibn-Hibbân). Ils dépassent de loin le nombre de 99 évoqué dans un hadith du Prophète (Bukhârî).
Ce dernier n’y est évoqué qu’à titre indicatif et non restrictif. Quant au hadith très répandu parmi les musulmans, où sont évoqués nominativement 99 noms, il n’est pas authentique. Certains noms qui y figurent ne siéent pas à Dieu, comme le Vengeur (muntaqîm) ou l’Humiliateur (mudhil). Ces noms, entre autres, sont réfutés par des théologiens qui les trouvent indignes de Dieu. Dieu a les plus beaux noms (al-samâ’ al-husnâ). Cette mention revient quatre fois dans le Coran. Le musulman ne doit lui attribuer que des noms qu’il accepte pour lui-même : « Choisissez pour vous des beaux noms », a dit le Prophète (Abû-Dâwûd). Il n’acceptait pas que les gens portent des noms laids. Il demandait de changer ceux qui touchaient à leur dignité humaine (Termidhî). Comme cette femme qui, avant l’islam, s’appelait ‘âsiyya (entêtée), à qui il donna le nom de Belle (jamîla) (Muslim). La règle est que tout nom que l’on se refuse à soi ne doit pas être attribué à Dieu.
Le coran pour les nuls en 50 notions clés – collection pour les nuls culture générale – Nov 2019 – Tareq Oubrou – p64 à 65
Footer

bonne lecture

about me
eleifend tristique mattis Phasellus Lorem at non sit dolor. suscipit id