L’HERMÉNEUTIQUE DE LA TRACE

Les théologiens distinguent la Parole ontologique de Dieu et l’essence de ce qui est écrit dans le Coran, lu et articulé par le musulman. L’origine de la Parole est absolue et intemporelle, mais son irruption en dehors de l’Essence de Dieu ne peut être saisie et comprise que dans les limites d’un sens historique. Elle s’exprime dans un langage arabe humain, et est donc relative. Le travail sur le sens du Texte consistera alors à chercher et à comprendre uniquement les signes de Dieu. L’accès au sens ontologique (ta’wîl) de Dieu restera pour l’érudit herméneute une tâche inéluctablement inachevée, car il ne s’agit que d’une herméneutique de la trace, avec la conscience qu’il y aura toujours une marge sémiologique et sémantique entre la Parole Divine intérieure (al-kalâm al-nafsî), l’Intention de Dieu, et la Parole Divine exprimée en langue arabe dans le texte du Coran.
CORAN, CLÉS DE LECTURE
Tareq Oubrou
Publié par FONDAPOL
janvier 2015
Footer

bonne lecture

about me
mattis Praesent elementum pulvinar id, adipiscing