LE LIVRE RÉVÉLÉ, LE LIVRE ÉTALÉ ET LE LIVRE INTÉRIEUR

La clôture de la révélation coranique ne signifie pas que Dieu n’a plus rien à dire. Le silence de Dieu n’est qu’apparent. Peut- être suffirait- il d’évacuer les bruits intérieurs pour entendre sa « voix », cette voix qui se déploie à travers des signes dans les horizons et en nous-mêmes, comme l’indique le Coran [1]. Ainsi, à côté du Livre révélé, deux autres livres sont disponibles : le livre étalé (l’univers) et le livre intérieur (la raison). Muhammad al- Ghazâlî [2] disait, pour résumer la relation entre la transcendance et l’immanence, que la révélation de Dieu est une raison de l’extérieur, et la raison humaine une révélation de Dieu de l’intérieur. Kant n’était pas loin de penser la même chose.

[1] Coran (51:21).
[2] D’origine persane, Mohammed Al-Ghazâlî, théologien, philosophe et juriste soufi, est connu chez les Latins sous le nom d’Algazel. L’influence de sa pensée s’étendit au-delà
du monde islamique, jusque sur les pensées européennes juive et chrétienne.

Ce que vous ne savez pas sur l’islam – Edition Fayard – p38
Tareq Oubrou

Footer

bonne lecture

about me
nec quis, suscipit adipiscing venenatis ante.