LE GENRE LITTÉRAIRE DU CORAN

Pour bien approcher notre question, il faudrait d’abord préciser la nature des Textes scripturaires, le Coran notamment . Comme tout texte, les significations du Coran sont liées à la nature de la langue en général et de l’arabe, celle du « moment coranique » , en particulier. Elle en détermine les charges, les limites et les profondeurs sémantiques.
La morphologie du Texte coranique est caractéristique. Celle-ci diffère quelque peu de celle de la Bible. En effet, tout en s’inscrivant dans la même Tradition scripturaire des deux premiers Testaments, le dernier pour les musulmans, le Coran, dans son organisation et l’architecture de son Texte n’obéit ni à un ordre classique agencé par thématiques, ni à une logique chronologique ou historique. La conjugaison des verbes l’illustre bien. Ainsi le récit sur la Création n’obéit à aucune ordonnance facilement intelligible. Le Texte apparaît réfractaire aux approches connues jusqu’alors. Le Coran reste à cet égard déconcertant. Les sujets peuvent s’y trouver imbriqués les uns aux autres au sein d’une même sourate (chapitre) et même d’un même verset, sans correspondance thématique apparente. Les frontières entre les sujets apparaissent souvent brouillées.

 

Pour une entente entre la théologie et la science par Tareq Oubrou – Article publié dans un ouvrage collectif sous la direction de :Brigitte Marchal et Felice Dassetto.
Adam et l’évolution: islam et christianisme confrontés aux sciences
Edition ACADEMIA-BRUYLANT Belgique p.125-144J

Footer

bonne lecture

about me
leo id, venenatis, fringilla Sed tristique suscipit mi, massa