DOCTE IGNORANCE

La perplexité intellectuelle restera toujours notre condition ontologique, celle qui fait de la connaissance une marche continue, même après la mort. Car, selon les dogmes islamiques, la mort n’est pas une expulsion du monde, mais la fin d’une étape de l’existence, une autre expérience existentielle, incommensurable. L’infiniment incompréhensible devient alors infiniment compréhensible. On peut vraiment parler ici d’une « docte ignorance » : plus nous avançons dans la connaissance, plus nous découvrons notre ignorance, d’où notre passion continue pour Dieu et notre étonnement éternel devant l’Éternel.

Ce que vous ne savez pas sur l’islam P224/225- Tareq Oubrou- Fayard Février 2016

Footer

bonne lecture

about me
quis ante. justo Lorem quis, diam elit. elit. odio libero nunc dolor