LE DROIT AU DOUTE

[..] De nombreux musulmans se sentent en infraction par rapport à leur foi, car on leur a inculqué qu’un bon musulman ne doute jamais. Selon cette mentalité – car il s’agit d’une mentalité –, douter de sa foi, c’est douter de Dieu ; et douter de Dieu, c’est perdre son âme. On provoque ainsi une sorte de certitude forcée, artificielle et de façade.
Il y a bien sûr chez ces personnes une sensation sincère d’une foi intense, mais généralement celle-ci ne dure pas. Quand elle est vécue ainsi, elle s’avère très dangereuse car elle n’est pas éclairée par un savoir solide. [..]
Appel à la réconciliation : Foi musulmane et valeurs de la République française – Tareq Oubrou – Édition Tribune Libre Plon – p49
Footer

bonne lecture

about me
Donec leo leo. elit. tristique consectetur odio Sed mattis ut dolor dapibus