Le Dessein Divin pour Adam

Il apparaît évident dans le Coran, comme dans la Bible (Genèse) d’ailleurs, qu’Adam n’était pas conçu pour être un ange obéissant ni un simple animal, dont la nature et la génétique constitueraient à elles seules son code moral. À la différence des deux, celui ci était doté d’un libre arbitre susceptible de commettre, et la faute, et l’erreur. Il est sorti des mains de Dieu avec une aptitude pour la perfectibilité qui passe nécessairement par l’erreur intellectuelle et la faute morale. Ici, perfection coïncide avec perfectibilité. Voici le dessein divin pour Adam dès le départ.

Appel à la réconciliation : Foi musulmane et valeurs de la République française – Tareq Oubrou – Édition Tribune Libre Plon 2019 – p134

Footer

bonne lecture

about me
neque. suscipit mi, in ipsum id