samedi, mai 21 2022
[…] La prière nous rappelle que le sens de l’existence est d’honorer Dieu. Ce doit être un moment de recueillement, d’une parole qui se fait entendre dans le silence et le calme. C’est d’abord une prière du cœur, mais qui engage le corps, et un mouvement du corps qui doit engager le cœur. On s’incline, on se prosterne : des gestes que l’on n’adresse qu’à Dieu. La prosternation est ici une libération de l’Homme. Le moment où l’on est au plus près de Dieu. On met la face contre terre devant la grandeur de Dieu. L’orgueil est brisé, le cœur plié. On apprend l’humilité.[…]
Tareq Oubrou
Le Prêtre et l’Imam – Edition Bayard 2013 – p92/93
Previous

LA VÉRITÉ : UNE QUÊTE

Next

LA DOCTRINE DU SALUT ET SES CONSÉQUENCES SUR LE VIVRE ENSEMBLE

Check Also