THEOLOGIE

Sortir du paradigme médiéval

L’islam, passé d’une religion à une civilisation, ne pouvait éviter la loi historique de la décadence qui vient après une apogée fulgurante. La domination et la prospérité de la civilisation arabo-musulmane dans d’innombrables domaines durèrent plusieurs siècles, puis subirent un grand épuisement, bientôt suivi d’une chute fracassante. Plusieurs raisons l’expliquent. Certaines sont intrinsèques (guerres politiques […]

L’INTERPRÉTATION DU SACRÉ N’EST PAS SACRÉE

L’islam n’est pas la religion d’un peuple, nous l’avons vu. Il n’est pas non plus une religion d’Église. Le fait que le Livre soit la seule autorité religieuse conduit à émanciper l’individu de la logique d’une institution religieuse qui prétendrait seule détenir l’interprétation infaillible des textes. Bien qu’il soit né avant la Réforme, qui constitue […]

ALLAH EST-IL ARABE ?

    Comme nous l’avons vu plus haut, il n’est même pas sûr que le nom d’Allah soit arabe. Pourtant, certains musulmans pensent que l’arabe est la langue de Dieu, puisque le Coran est Sa parole et qu’il est écrit en arabe. L’Arabe étant celui qui parle la langue arabe, alors Dieu, s’il n’est pas arabe, […]

PÉDAGOGIE DIVINE DANS LA RÉVÉLATION

« …si l’on revient aux sources de l’islam, nous remarquons que le Coran exposes des valeurs universelles comme la justice, l’égalité, le respect de la dignité humaine…Parallèlement à l’énoncé de ces valeurs idéales, les textes (Coran et Sunna) ont pris soin de les traduire dans des lois, dans les limites que permettaient ou qu’imposaient la […]

Le doute de Mahomet : un moment inaugural de la foi musulmane

Tous les musulmans connaissent le premier verset révélé au Prophète dans la grotte de Hira[1], alors qu’il était en pleine méditation. « Récite (Iqrâ’[2]) ! », lui demande l’esprit. Ce dernier s’est présenté à lui comme étant l’ange Gabriel, l’envoyé de Dieu. Surpris et troublé, Mahomet pense au début qu’il s’agit d’une manipulation. Ne sachant […]

UNE THÉOLOGIE DE L’ALTÉRITÉ : UN CHANGEMENT DE PARADIGME

La mondialisation n’est qu’une occidentalisation qui continue, mais d’une manière agressive et accélérée. Avec elle, notre humanité se révèle brutalement à elle-même dans toute sa diversité, son imprévisibilité et sa complexité. Les nouvelles technologies de communication et de transport, de plus en plus sophistiquées, ont produit une intrication quantique des cultures et des religions. Ce […]

INCURSION THÉOLOGIQUE

 LA DOCTRINE DU SALUT ET SES CONSÉQUENCES SUR LE VIVRE ENSEMBLE Dans l’esprit de l’immense majorité de musulmans, l’incroyance est un délit, et tout non- musulman mérite la malédiction et la sanction eschatologique, la Géhenne. Cette croyance est à l’origine d’une rupture mentale grave entre les musulmans et les non-musulmans. Pourtant, selon le Coran, le […]

LA PENSÉE MUSULMANE ENTRE LE DIVIN ET L’HUMAIN

L’Islam étant une religion du Livre, la pensée qui s’en dégage est forcément une herméneutique. « Lis au nom de ton Seigneur qui créa, Il créa l’homme d’une adhérence (‘alaq)[1]… qui enseigna par le calame, Il enseigna à l’homme ce qu’il ne savait pas ». Ce premier verset révélé du Coran annonce d’emblée la nature de […]

AL-WAHY “Faire Signe”

La théologie musulmane utilise le vocable coranique al-wahy, qui veut dire « faire signe ». Nous comprenons dès lors pourquoi les versets du Coran sont appelés Âyât, signes ou traces. Selon le Coran, Dieu communique par médiation. Il ne se manifeste pas par Lui-Même[1]. Il ne s’agit donc pas d’une révélation proprement dite, d’un dévoilement […]

LA FOI D’ABORD

La foi est définie d’abord comme un acte du cœur et de l’esprit, une perception et une pratique intérieures. Je la conçois pour ma part confiante, sans certitude absolue, comme une foi interrogative – nous l’avons vu dans le chapitre précédent – et qui progresse grâce au doute qui en est le moteur. D’habitude, lorsqu’on […]

LA DIVERSITÉ COMME VOLONTÉ DIVINE

Je pense que l’islam comme le christianisme sont deux religions universalistes, prosélytes, qui conçoivent la vérité comme un partage avec autrui. Par contre il ne faut pas passer de la générosité au désir d’intégrer en imposant ses convictions par force. Il y a toujours cette propriété première : c’est Dieu qui jugera. Il y a […]

Le Coran, un miracle ?

Je vois déjà mes objecteurs musulmans pointer le miracle du Coran comme argument. En effet, la quasi-totalité des musulmans considèrent que l’effet du miracle du Coran continue jusqu’à aujourd’hui. Par conséquent, ceux qui n’y croient pas sont mécréants. Or, le miracle du Coran ne concernait que les contemporains arabes qui comprenaient son contenu et qui […]

UNE PHÉNOMÉNOLOGIE QUI S’INSPIRE DU CORAN

   (…) Un nouveau discours sur l’islam audible et intelligible à nos contemporains est plus que nécessaire. Cela passe en partie par une théologie d’acculturation qui consiste à « envelopper » le message coranique par la culture du temps, bien sûr avec des règles d’acceptation et de réfutation de celle-ci, quand elle est antinomique à […]

LA FEMME DESCEND-ELLE DE L’HOMME ?

Selon la théorie de l’évolution, l’homme descend d’un primate supérieur. Selon la Bible, la femme descend de l’homme. On pourrait en déduire que la femme est plus évoluée que l’homme : ce serait le dernier venu au monde qui serait le plus accompli. L’antécédence chronologique ne serait plus synonyme de supériorité. Pourquoi ne pas lire […]

Il s’agit à l’origine d’un verbe, d’une parole qui a fait irruption dans l’esprit d’un homme

Il est indispensable d’insister sur l’origine métaphysique, céleste et spirituelle de l’islam. C’est une religion qui a pris forme dans l’histoire à travers le moment coranique et au cours des siècles pour arriver aujourd’hui à notre réalité. Il s’agit à l’origine d’un verbe, d’une parole qui a fait irruption dans l’esprit d’un homme, le prophète […]

L’intention normative téléologique

(…) C’est donc la pédagogie juridique coranique qui doit importer le plus. La question devient alors plus théologique que juridique si l’on considère que Dieu peut édicter une loi qu’Il ne veut pas forcément et qu’Il veut des lois qu’Il n’édicte pas. Le moment coranique n’était tout simplement pas propice pour modifier certaines lois : […]

PAS DE MORALE ETHNOCENTRIQUE

(…) Point de contrainte en matière de foi ou de religion, comme nous l’indique plus d’un passage du Coran. « Dis que la vérité vient de Votre Seigneur. Que celui qui le veut croie donc et celui qui le veut, qu’il soit incrédule »1 . Libre donc aux hommes de croire ou de ne pas […]

La foi est un acte du cœur

« La foi est définie d’abord comme un acte du cœur et de l’esprit, une perception et une pratique intérieures. Je la conçois pour ma part confiante, sans certitude absolue, comme une foi interrogative et qui progresse grâce au doute qui en est le moteur. » https://www.lisez.com/livre-grand-format/appel-a-la-reconciliation/9782259268431 Appel à la réconciliation : Foi musulmane et […]

Le silence de Dieu n’est qu’apparent

La clôture de la révélation coranique ne signifie pas que Dieu n’a plus rien à dire. Le silence de Dieu n’est qu’apparent. Peut- être suffirait- il d’évacuer les bruits intérieurs pour entendre sa « voix », cette voix qui se déploie à travers des signes dans les horizons et en nous- mêmes, comme l’indique le […]

UNE SÉPARATION SALVIFIQUE DE DEUX ORDRES: LA FOI ET LA PRATIQUE

Dans la réalité la majorité des musulmans négligent des pratiques pourtant essentielles, comme les cinq prières quotidiennes, pourtant deuxième pilier de l’islam, après l’attestation de la foi . Ces musulmans qualifiés de « non pratiquants » restent musulmans tant qu’ils ont la foi, conformément à la dogmatique orthodoxe, notamment sunnite. Cette doctrine stipule que les […]

LES HADITHS

Il faut noter que tous les hadiths du Prophète ne sont pas authentiques, et que tous ceux qui sont authentiques ne le sont pas de manière aussi formelle que le Coran. Tout ce qui est établi dans la Sunna n’est pas de l’ordre du révélé. Et tout ce qui est de l’ordre du révélé n’est […]

Footer

bonne lecture

about me
felis accumsan dolor. vulputate, tempus velit, Aenean nec Aliquam et,